S’exprimer pour respirer

Ce qui est exprimé donne une distance et peut être regardé et digéré.

Être à l’écoute de soi et de ses émotions, s’accueillir là où on est, pour retrouver son espace de confiance, de justice et de liberté intérieur.

Créer de la connexion

Cultivons les relations, avec ceux aussi qui ont des avis différents, en dépassant la méfiance et l’opposition. Ce moment historique mondial est unique. 

Connecté à travers le monde, relié à notre terre, construisons des ponts pavés d’écoute, d’ouverture et de compassion. La vie et l’amour sont plus forts que l’adversité.

Le garant de la stabilité du vivant est la diversité et l’entraide. Nos vies sont entrelacées. Intriqués, rien, ni aucune distance ne peut nous séparer.

Gardons à l’esprit les priorités, dont s’occuper du bien-être de notre terre-mère qui nous nourrit.

Connectés à travers le monde
Créer une mémoire

Écrire des histoires, créer une mémoire

L’aujourd’hui devient l’histoire de demain

Sans la mémoire il n’y a pas de leçon du passé. S’exprimer pour que l’histoire de demain soit co-écrite par toi et moi.

Témoignons pour ceux aussi, à qui on ne donne pas la parole : un acte de solidarité.

Penser librement

avec lucidité

Prends ton chemin à toi

L’insécurité et la peur ont des effets sur nos fonctions cognitives, dont celle d’inhiber la créativité et la pensée lucide.

Il ne s’agit pas d’avoir raison ou tort, mais de garder la liberté de ses pensées.

Partagez cette idée :  https://www.synallor.com/